Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Museum of Terra-cotta Warriors and Horses of Qin Shihuang sans jamais avoir osé le demander


À la suite de la découverte du mausolée en 1974 le potentiel touristique du site est apparu très vite à l’État chinois.

Le site China Culture

 Chinaculture.org est une branche du Ministère Chinois de la culture dédiée à l’actualité économique, politique et aux manifestations culturelles de la Chine. Le site revient aussi sur certains faits historiques et  sur des grandes découvertes archéologiques.
L’article « Qin Terra Cotta Army Museum » décrit brièvement la découverte et l’ouverture du musée. C’est sur la fosse n°1 que fut construit le bâtiment qui allait devenir en 1979 le « Museum of Terra-cotta Warriors and Horses of Qin Shihuang ». Le hall d’exposition de la fosse n°3 fut construit en 1987 et ouvert au public en 1989. Plus tard, en octobre 1994, c’est la fosse n°2 qui fut ouverte au public. Le musée s’étend sur 190 000 m².

« The museum covers an area of 190,000 square meters. Among all, Pit 1 has an area of 14,000 square meters for exhibition halls and Pit 3, 1,200 square meters, and the exhibition hall of copper vehicles and horses and the auxiliary exhibition hall cover over 600 square meters each. »

(ChinaCulture.org)

Un film de 20 minutes est diffusé dans l’une des salles et revient sur les recherches faites par les scientifiques et les archéologues depuis 20 ans. Il aborde les problèmes de conservation des artefacts et décrit les méthodes de fouilles des soldats.
Le site est assez simple d’utilisation, vous trouvez à votre gauche la colonne des catégories, par exemple l’article présenté se trouve dans la catégorie « museum ». De plus les couleurs choisies, le bleu et le gris, permettent une navigation prolongée agréable sur le site car elles ne fatiguent pas les yeux de l’internaute. Les articles sont assez courts et les sujets très variés. C’est une porte ouverte intéressante sur la Chine, facile d’accès et assez complète ce qui permet d’approcher cette culture.

Le site du Museum of Terra-cotta Warriors and Horses of Qin Shihuang

BMY page d'accueil version anglaise

Le site internet du musée est disponible en chinois, en japonais et en anglais. Pour des raisons évidentes, nous ne vous parlerons que de la version anglaise.
Sur la page d’accueil, nous sommes tout de suite plongés dans une atmosphère feutrée : fond violet sombre, musique pesante. La page d’accueil titre « The First Emperor ». Vous pouvez modifier la couleur du fond d’écran, vert, gris ou bleu, choisissez selon vos goûts !
Le menu situé en bas de la page vous propose une introduction, c’est d’ailleurs la page sur laquelle nous sommes où est faite une brève introduction sur l’histoire du musée.

Ensuite nous est proposé un « Guide », outil bien pratique. Cette page met à notre disposition un plan complet du musée dans le coin en haut à gauche, ainsi que  les plans détaillés et légendés de chacune des fosses, du restaurant, du cinéma et du hall. Il est possible de se déplacer dans le musée grâce à son curseur dans la fenêtre en haut à gauche, il suffit alors de cliquer sur la zone voulue, par exemple la fosse n°3 et son plan détaillé s’ouvre au centre de la page. Cependant il semblerait que seuls fonctionneraient les 3 fosses.
Ajoutons à cela l’impossibilité de cliquer à l’intérieur des différentes zones présentent sur les plans pour avoir un aperçu d’une partie précise de cette fosse, car hélas cette fonction n’est pas au point non plus.
Il apparaît que le chargement des images n’est pas bien installé. Vous pouvez accéder à quelques photos des fosses en cliquant sur « image », placé en dessous du plan interactif, mais vous serez très vite déçus au vue du peu de contenu des galeries. Par exemple les fosses 2 et 3 ne contiennent qu’une seule photo !

BMW page Guide

Dans la 3ème rubrique, nommée « Terracotta Army », un carrousel de sept soldats défile sur la page. Vous pouvez cliquer sur chacun d’entre eux pour faire apparaître une brève description.

Les deux autres catégories nous indiquent les différents services proposés au sein du musée comme des audio-guides ou des panneaux numériques présents à différents endroit du musée.

Pour finir, il est possible de poser des questions dans « Contact », il suffit d’écrire un message et votre adresse mail.

Le constat final est assez négatif. Il apparaît après navigation que ce site, qui faisait une forte impression au départ, est quasiment vide de contenu et très peu interactif. Nous avons presque envie de dire qu’il a surtout été créé pour faire joli.
Ce qui pourrait se révéler le plus intéressant reste hors de notre porté, ce sont les cinq catégories en chinois placées tout en haut du site. En cliquant sur la première une vidéo s’ouvre, sûrement la vidéo de présentation du musée.
Puis vous arrivez directement sur la page de la deuxième de ces catégories, la version chinoise du site qui a l’air bien plus complète que notre version anglaise. Même en n’y comprenant rien, il est possible au détour d’un clic de trouver quelques photographies des premières fouilles et de la construction du musée.


La troisième est destinée aux enfants. Les dessins animés sont un peu effrayants sans leur traduction.
La quatrième est une présentation d’un panel d’objets par le texte et la voix.
La dernière concerne apparemment le laboratoire de la province de Shanxi créé grâce à une équipe allemande et aux autorités chinoises dans les années 90.

Le site Trip Advisor

TripAdvisor

Trip Advisor fait parti des plus grands sites de voyage au monde, il permet au « voyageur d’organiser et de vivre le voyage parfait ».
Cette page est consacrée au musée des guerriers et des chevaux du mausolée de Xi’an en Chine. Tous les internautes peuvent noter le musée et laisser leurs impressions sur le lieu.
Mais ce qui nous intéresse le plus est que le site héberge les photographies des visiteurs du musée. Vous avez ici la plus grande galerie photos dédiées au Museum of Terra-cotta Warriors and Horses of Qin Shihuang. Bien sûr nombre d’entre elles se ressemblent, mais il semblait indispensable de vous présenter ces centaines de clichés.
Ce site est très apprécié par les touristes. Et oui,  il sont des milliers à le visiter chaque jour !

Making of terracotta Warrior

Nous vous proposons de visionner la petite vidéo de l’atelier de Xi’an chargé des reproductions des soldats en terre cuite destinées à la vente, intitulé « Making of terracotta Warrior ». Il dure 4’45 minutes et est hébergé sur Youtube par galleriapangea en 2006.

Un parc à thème pour Qin Shi Huang

C’est en 2002 qu’est voté le réaménagement de la province de Lingtan, le site china.org revient sur cet événement et titre dans sa rubrique culture « Xi’an : Projet de création d’un parc sur l’emplacement du mausolée de l’empereur Qinshihang ».

Voila un projet bien ambitieux l’article nous décrit sa dimension économique, plus de 553 millions de yuans y seront investis pour la création d’un parc à thème au  coeur même du mausolée de l’empereur.  L’article annonce que cette formidable attraction   :

« sera conçu comme une vitrine de démonstration de la culture de l’ancien pays des Qin de manière à rehausser les attraits de la zone touristique du mont Lishan dont il fera partie. »

Les travaux débuteront dès mars 2003 et ce parc à thème s’étendra sur  2,26 km². L’article est assez bref et il manque un certains nombre d’informations, comme le temps que dureront les travaux ou encore ce que vont devenir les villages de la zone à aménager. C’est dommage, car ce site nous avait habitué a un meilleur traitement  de l’information.

Mais cet article est publié dans la version française du site et elle semble moins bien développée que la version anglaise, vous pouvez constater les différences en regardant l’article Mythe et réalités du blog ou nous avons référencé le billet dédié au tombeau.

Nous avons réussi à trouver un autre article, beaucoup plus récent cette fois ci, daté de 2009 sur le site French China.org.cn. qui fait aussi partie du réseau China.org.

L’article est  plus détaillé et fait l’annonce d’une superbe promotion : « Une offre spéciale pour les visiteurs du Mausolée de Qinshihuang ».

Nous apprenons que les travaux devraient se terminer fin 2010 et que pour tous billet acheté un autre sera  offert. C’est une vrai campagne publicitaire qui s’organise ! Le budget ayant été dépassé pratiquement de moitié, le gouvernement doit s’assurer que dès sont ouverture le parc puisse tourner à plein régime. Ce coût supplémentaire est du au 6 000 habitants et 24 entreprises qu’il fallu reloger.

Après un bref retour sur l’histoire et la fouille du mausolée, l’article nous donne des informations intéressantes et inédites : on apprend que depuis l’ouverture du museum en 1979,  plus de 70 millions de touristes sont venus, dont 7 millions d’étrangers ; et que depuis cette découverte en 1974, la Chine à mis en place une politique de recherches de vestiges de la Chine Antiques très importante et à mis au jour plus de 600 autres sites.

Les chercheurs ont affirmés que la partie du mausolée mise au jour n’était en réalité qu’un petit aperçu du complexe funéraire ; il y aurait, selon eux, la taille du ville avec tout ce que cela implique. Le tombeau n’a, quant à lui, pas encore été fouillé et ne le sera probablement pas avant très longtemps.

Ce que nous regrettons au final c’est qu’aucun des deux articles ne reviennent sur la nature du parc : on sait uniquement que le musée sera rénové afin de diviser l’espace en « trois zones fonctionnelles », grâce à l’agencement de statues funèbres des Qin  et que des arbres et des routes ont été installés  afin de rendre le lieu le plus facile d’accès et le plus agréable possible. C’est assez flou  et aucune critique sur les aménagement n’est faite.

Pour finir, nous préférons le deuxième site au premier, son ergonomie est bien plus clair eet agréable et le sujet est mieux traité. Il sont tout les deux signés PeopleDayli, un quotidien chinois très populaire.

Le site French Xinhuanet

Pour les J-O de Beijing en 2008, les autorités Chinoises ont organisé au Parc Olympique (Olympic Green) une petite exposition de quatre soldats en terre cuite et d’une poterie cassée lors de sa rénovation. Pendant plus de 15 jours au mois d’août, les chinois ont pu admirer les sculptures âgées de plus de 2200 ans.
C’est le site French Xinhuanet spécialisé dans « les nouvelles à travers la Chine et le monde » qui publie cette nouvelle au mois de juin de la même année. Ce site, créé en 2004, présente dans son menu différents accès à l’information : « Chine », « Monde » ou « Afrique » ainsi que « Culture/Education » ou encore « Société » et « Santé ». Le site est proposé en anglais, en espagnol, en chinois, en japonais, en arabe et en russe avec une interface propre à chacune des langues.

Le site CCTV

Pour ceux qu’il voudraient parfaire leurs connaissances, voici CCTV.com, le site internet de la Télévision centrale de Chine, très intéressant et surtout très instructif.
Il publie en 2005 un long article qui semble être le résumé d’un documentaire diffusé sur la chaîne intitulé « Archives Chinoises du patrimoine mondial Ⅴ  – Mausolée de Qin Shi Huang ». Celui-ci retrace toute l’histoire du mausolée de Qin Shi Huang de sa construction à sa découverte, ainsi que les différentes interprétations des archéologues. L’article est signé par Zhang Qi de manière humoristique, mais il serait dommage de le rejeter pour manque de sérieux. Le contenu y est exhaustif et prend ses source sur différents sites dédiés à l’histoire et à la culture chinoise comme Le quotidien du peuple ou China.org ; deux sites que nous avons déjà décrit dans divers articles, ou encore sur des textes et sources anciens comme les « Mémoires Historiques » écrites au 1er siècle avant notre ère. Les quatre pages proposées résument bien le sujet et vous permettront une bonne compréhension de la construction du mausolée et des problèmes concernant l’ouverture du tombeau.

Terracotta Warriors and Horses of Qin Shihuang

Pour finir, voici une petite perle destinée aux enfants chinois : « Terracotta Warriors and Horses of Qin Shihuang », un dessin animé de 1’30 minute à peine, sur l’histoire du mausolée de Qin Shi Huang publié sur Youtube en 2008 par Chinesebits. Et pour notre plus grand plaisir la vidéo est sous titrée en anglais !

Maintenant le Museum of Terracotta Warriors and Horses of Qin Shihuang n’a plus aucun secret pour vous !

Publicités

À propos de archeomichelet

Nous sommes un groupe de quatre étudiantes en deuxième année de licence en archéologie à l'Université Panthéon-Sorbonne. Nous créons ce blog dans le cadre du cours de ressources numériques appliquées à l'histoire de l'art et à l'archéologie qui a lieu au second semestre. Ce blog a pour but de rassembler les ressources internet les plus pertinentes sur les soldats en terre cuite de l'empereur Chinois Qin Shi Huang. Voir tous les articles par archeomichelet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :